Si vous n'avez rien de bon à dire sur qui que ce soit, venez vous asseoir avec moi. »

-Alice Roosevelt

Rick Mercer

Prix du Centre national des Arts 2004

Grâce à son charme irrésistible, son esprit vif et son intelligence audacieuse, Rick Mercer s'est très rapidement hissé aux plus hauts sommets du monde du spectacle canadien et de la politique. Son habileté à jouer la satire, sans jamais être malicieux, lui a valu tout autant l'affection de ses « victimes » que du public en général.

Né en 1969 à Middle Cove, à Terre-Neuve, il fait ses débuts au théâtre avec une troupe d'étudiants du secondaire connue sous le nom de « Cory and Wade's Playhouse » avant de prendre d'assaut la scène nationale en 1990 avec Show Me the Button, I'll Push It, un spectacle solo exceptionnel. Cette critique hilarante de la vie politique canadienne de l'après-Meech a séduit les spectateurs du Centre national des Arts d'Ottawa et, par la suite, du pays tout entier lors d'une tournée pancanadienne. Ses deux spectacles suivants, dont les premières ont eu lieu au CNA en 1992 et 1995, ont fait l'objet de tournées et lui ont permis de conquérir de nombreux publics et d'asseoir sa réputation.

Contribuant de façon remarquable à la comédie en faisant dans la satire politique, il a récolté plus de vingt prix Gémeaux grâce à son travail d'écriture et d'interprétation dans la populaire série This Hour Has 22 Minutes. En 2002, il remporte deux autres Gémeaux avec Made In Canada, une critique mordante de l'industrie canadienne de la production télévisuelle. À l'automne 2003, sa nouvelle création Monday Report connaît un succès immédiat et prendra l'affiche pour une seconde saison à l'automne 2004.

Son art, qu'il maîtrise en jouant de l'ironie et la compassion, a ravi des millions de Canadiens, sans oublier nos voisins du Sud dont il a habilement dressé un portrait des plus incisifs dans Rick Mercer's Talking to Americans, une émission spéciale d'humour qui a connu, dans le genre, les meilleures coôtes d'écoute de l'histoire de la télévision canadienne.

Ses textes ont été publiés dans Time Magazine et Maclean's. Paru en 1998, son premier livre, Streeters, qui s'inspire de ses monologues à la télévision, se hausse rapidement au palmarès des meilleurs vendeurs. Depuis, il s'est donné en spectacle pour nos troupes en Afghanistan et a remporté le Sir Peter Ustinov Award au Banff Television Festival.

Rick Mercer a prouvé de façon non équivoque et avec brio que l'humour est bien ancré dans l'esprit des Canadiens et que notre capacité à l'autodérision, et celle de rire de nos dirigeants et de nos voisins, nous permet de mieux nous comprendre et de faire preuve d'empathie envers les uns et les autres.