Joy Coghill (1926-2017)

Prix de la réalisation artistique 2002 (Théâtre)

Actrice talentueuse, metteure en scène, dramaturge et passionnée des arts, Joy Coghill, C.M., M.F.A., personnifie l'esprit même des arts de la scène au Canada. Tout au long de sa carrière, elle a travaillé sans relâche à promouvoir le théâtre canadien en se dévouant au sein de compagnies de théâtre, de programmes de formation et de divers organismes culturels au Canada et ailleurs.

Née en Saskatchewan en 1926, Mme Coghill a toujours été une pionnière et un leader des plus inspirants, s'intéressant surtout aux projets lui permettant d'explorer plusieurs disciplines et formes artistiques. Elle a été la directrice artistique fondatrice (1953) du Holiday Theatre, la première compagnie de théâtre professionnel de tournée pour jeunes publics; la première femme directrice artistique du Vancouver Playhouse (1967–1969) et de la section anglaise de l'école nationale de théâtre du Canada (1970–1973); la directrice artistique fondatrice de la première compagnie de théâtre professionnel pour personnes âgées au Canada, le Western Gold Theatre à Vancouver.

Sur scène, elle a interprété des rôles de tous genres tels Sarah Bernhardt dans Memoir de John Murrell, Puck dans le Songe d'une nuit d'été de Benjamin Britten, la journaliste Margaret « Ma » Murray dans Ma! (sur scène et au petit écran) et le rôle-titre du Lear Project au festival « Women in View » à Vancouver en 1996. Elle a mis en scène de nombreuses productions pour le Holiday Theatre (dont la tournée nationale en 1967 de Beware the Quickly Who de Eric Nicol et de The Riddle Machine de Betty Lambert) et pour le Vancouver Playhouse, dont, entre autres, A Month in the Country, Androcles and the Lion, Tiny Alice, Beau Stratagem. Elle a collaboré avec l'imprésario Nicholas Goldschmidt à plusieurs productions de Noye's Fludde, l'opéra de Britten, et avec le flûtiste Robert Cram à la création d'un duo inspiré de Unless The Eye Catch Fire de la poète P.K. Page. Au cinéma et à la télévision, elle a joué plus de cinquante rôles majeurs et secondaires, dont de fréquentes participations aux émissions télévisées My Life as a Dog et Da Vinci's Inquest, une populaire série policière de la CBC. Depuis 1950, elle prête régulièment sa voix en tant qu'interprète sur les ondes radiophoniques de la CBC.

Elle est l'auteure de deux pièces : Song of This Place (1987), un texte qu'elle a également produit et interprété et qui se veut un hommage à Emily Carr, une artiste de la Colombie-Britannique; et Yes, un drame radiophonique. Toutes deux seront publiés en 2003.

Défenseure acharnée du théâtre canadien, Mme Coghill a commandé, développé et produit de nombreuses créations canadiennes, notamment The Ecstasy of Rita Joe et Grass and Wild Strawberries de George Ryga. Elle a développé des programmes de formation novateurs pour jeunes et elle a partagé généreusement son temps et son expertise avec d'émergents artistes de par le Canada. Elle donne fréquemment des discours et des ateliers lors de conférences en gérontologie en Amérique du Nord. Elle est d'ailleurs reconnue comme étant une spécialiste en relations entre l'art, la créativité et la santé.

Elle est présidente honoraire du comité de Vancouver du Performing Arts Lodges of Canada (PAL). Cet organisme a pour but de fournir des logements et des soins de santé abordables, tant aux personnes âgées que défavorisées, qui œuvrent dans le milieu des arts de la scène.

Entre autres prix et distinctions décernés à Mme Coghill, citons : Membre de l'Ordre du Canada,1991; prix de la Herbert Whittaker Critics' Association pour sa contribution exceptionnelle au théâtre canadien; membre à vie de la Canadian Actor's Equity Association, 1995; Médaille du 125e anniversaire de la Confédération du Canada, 1992; quatre prix Jessie Richardson dont celui de la meilleure actrice (pour son interprétation de Miss Helen dans Road to Mecca, 1991); prix Gascon-Thomas, école nationale de théâtre du Canada, 1990; titulaire de diplômes honorifiques de l'Université de la Colombie-Britannique et de l'Université Simon Fraser.