Paul Buissonneau (1926-2014)

Prix de la réalisation artistique 1998 (Théâtre)

La ville de Montréal a sans doute engagé le « fonctionnaire » le plus singulier de son histoire, en 1952, lorsqu'elle a confié à Paul Buissonneau la direction artistique de La Roulotte, un théâtre de plein air itinérant administré par le département des Loisirs qui attirait chaque été des milliers d'enfants accompagnés de leurs parents dans les parcs de la ville. D'entrée de jeu, il a mis en valeur quelques uns des jeunes talents québécois les plus prometteurs de l'heure, comme Yvon Deschamps, Claude Jasmin et Robert Charlebois, faisant souffler un vent de fraîcheur et de nouveauté sur la scène théâtrale plutôt aride du Québec d'alors. Quatre ans plus tard, il fondait sa propre compagnie, le Théâtre de Quat'Sous, avec laquelle il a poursuivi pendant trente-cinq ans une expérience théâtrale audacieuse et innovatrice, qui a permis à nombre d'artistes québécois parmi les plus en vue de notre époque - Robert Lepage, François Barbeau, André Brassard, René-Daniel Dubois, Lothaire Bluteau et bien d'autres - de faire leurs premières armes. En même temps, il a joué et écrit en abondance, créant notamment le célèbre personnage télévisuel pour enfants « Picolo », un rôle magique, poétique et irrésistiblement drôle qui lui a permis d'assurer sa subsistance tout en poursuivant ses expériences théâtrales.

Né en France, Paul Buissonneau a fait ses premiers pas sur scène aux côtés d'édith Piaf dans l'ensemble vocal Les Compagnons de la Chanson. Timide et réservé à son arrivée au Canada, il n'a pas tardé à développer un personnage public exubérant à la faconde proverbiale. Son style emporté dissimule cependant une grande sensibilité doublée d'une générosité sans borne. Son art consommé de tous les aspects de l'activité théâtrale, depuis la construction des décors jusqu'au jeu en passant par la mise en scène, est un exemple et une source d'inspiration pour les jeunes artistes, auxquels il a toujours apporté une aide précieuse. Paul Buissoneau a quitté la direction artistique du Quat'Sous en 1989, mais il continue de se produire sur scène et à la télévision et l'on salue en lui, à juste titre, l'un des maîtres du théâtre francophone d'aujourd'hui.