Dominique Michel

Prix de la réalisation artistique 1992 (Radiotélédiffusion)

De la petite Sylvestre qui veilla su'l'perron par les beaux soirs d'été, à la Dodo qui fit s'esclaffer des milliers de spectateurs lors des nuits de Montréal jusqu'à celle qui triompha dans Le Déclin de l'empire américain, Dominique Michel est devenue une femme résolument moderne, humaine et attachante.

En trente ans de carrière, elle s'est imposée comme l'une des plus grandes artistes du Québec. à la télévision, au cinéma ou sur scène, elle est celle qui fait rire autant que pleurer. Qui n'a pas souvenir de son personnage de célibataire délurée dans la série télévisée Moi et l'autre, ou encore des centaines de personnages incarnés lors des Bye Bye de fin d'année à Radio-Canada? Dominique Michel est aussi celle que les jeunes humoristes aiment côtoyer lors des galas du « Festival Juste pour rire » qu'elle anime.

Si on demande à la comédienne et metteure en scène Denise Filiatrault de décrire sa grande amie, elle dira qu'elle est « une caricaturiste née, un véritable phénomène ». Source d'inspiration pour certains, modèle d'artiste ayant mené une carrière exemplaire pour d'autres, Dominique Michel a donné à l'histoire de notre « showbiz » ses lettres de noblesse.