L’amour n’est pas un sentiment. C’est la substance même de la création. »

-—Christiane Sanger

Jean Beaudin

Prix de la réalisation artistique 2017 (Cinéma)

Réalisateur et scénariste de cinéma et de télévision

Qualifié de cinéaste de la littérature québécoise, le réalisateur et scénariste Jean Beaudin a su ravir le public 
tout au long de sa carrière, tant au cinéma qu’à la télévision. Dès ses premières années à l’Office national du film (ONF), puis avec ses longs métrages et séries télévisées historiques à succès, il a créé une œuvre qui se caractérise par son authenticité, sa simplicité et sa beauté visuelle, et qui a fortement contribué à la transmission de notre héritage culturel et à l’émergence d’un cinéma québécois et canadien distinctif. « Les films qui sont faits avec beaucoup d’amour, avec ce qu’on ressent profondément, c’est ça la clé », dit-il.
 
Né à Montréal en 1939, M. Beaudin étudie la photographie en Suisse avant d’entrer à l’ONF en 1964. Son premier film expérimental, Stop (1970), est suivi de deux courts métrages et de deux moyens métrages, dont Cher Théo.
 
En 1975, il réalise son premier grand film, J.–A. Martin, photographe, qui se déroule au début du XXe siècle et qui met en scène un photographe itinérant et son épouse. Le film est sélectionné pour le Festival de Cannes, où il vaut à la comédienne Monique Mercure la Palme d’or et remporte le Prix du Jury œcuménique. Suivront le drame historique Cordélia et une série de films inspirés d’œuvres littéraires québécoises : Mario, d’après le roman de Claude Jasmin; Le matou, tiré du roman d’Yves Beauchemin; Being at Home with Claude, d’après la pièce de René–Daniel Dubois; Souvenirs intimes, d’après le roman de Monique Proulx; et Le collectionneur, d’après le roman de Chrystine Brouillet. Son plus récent film, Sans elle, sort en 2006.
 
M. Beaudin a réalisé plusieurs séries fort populaires pour la télévision, dont L’or et le papier, Shehaweh, Miséricorde, Ces enfants d’ailleurs, Willie et le phénomène Les filles de Caleb (1990 à 1991), d’après les romans d’Arlette Cousture. Cette série, parmi les plus populaires de la télévision québécoise, a rejoint près de quatre millions de spectateurs par semaine, a été vendue dans plus de 25 pays et a remporté 14 Prix Gémeaux.
 
Entre autres prix et distinctions, Jean Beaudin a reçu 19 Prix Gémeaux, 5 Prix Genie, le Prix du public et le Prix du jury au Festival des films du monde à Montréal, et le Prix d'excellence du Los Angeles Film Advisory Board .